Partagez | 
 

 And after all, you're my wonderwall ♡ (Adelia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Adelia Hollister
tradition is a guide and not a jailer
• Here since : 30/06/2016
• Whispers : 227
• ID Card : Lady Berry/Caroline
• Faceclaims : Blake Lively
• Disclaimers © : © milkovich (avatar) ⊹ fyeahlively + halsteadwarren (gif) ⊹ (quote) ⊹
MessageSujet: And after all, you're my wonderwall ♡ (Adelia)   Mar 15 Nov - 21:13


Adelia Aurora (Fairchild) Hollister
You think I'm strong, you think I'm fearless Even when I'm, I'm at my weakest
You always see the best in me when I can't, I wanna be the girl you think I am
∞ Nom et prénom(s) : Pendant très longtemps la jeune blonde a porté le patronyme  de FAIRCHILD, et elle l'a porté avec fierté. Elle a toujours fait en sorte de ne pas salir le nom de famille de son père, elle a toujours fait ce qu'il lui était demandé, elle n'a jamais fait de vagues. Aucun scandale n'a fait la une avec pour protagoniste la digne héritière de l'empire hôtelier des Fairchild. Adelia est l'enfant modèle, l'enfant prodige de la famille. Pourtant toute cette pression, cette attention est difficile à gérer pour la jeune femme, mais elle avance dans la vie tout en faisant son possible. Même si parfois elle est à deux doigts de craquer. Elle fait honneur à sa famille. Et si elle porte avec fierté le nom de son père, et celui de son grand père avant lui, elle n'a pas hésité longtemps à le troquer pour celui de son mari. Elle porte depuis trois années le nom de HOLLISTER, et elle en est fière également. Elle aime porter ce nom car cela signifie qu'elle appartient à Blake, mais l'inverse est vrai. Blake lui appartient aussi, ils sont liés par les liens sacrés du mariage. Mais cette nouvelle identité lui apporte aussi beaucoup d'attention, et elle doit se montrer à la hauteur de toutes les attentes qui lui sont imposées. Mais elle a l'habitude de ce genre de pression, et elle la gère du mieux qu'elle peut. Elle est scrutée sous toutes les coutures mais tant que Blake est à ses côtés, tout va bien. Son premier prénom est ADELIA qui signifie "noble". Étant la première enfant de la famille de très grands espoirs ont été porté sur ce jeune bébé dès qu'elle a pointé le bout de son nez. Le prénom est un héritage familial, il était celui de sa grand mère maternelle auquel Ellen a ajouté un i pour l'originalité. L'histoire raconte également que Miles Fairchild attendait un petit garçon, et qu'il aurait préféré avoir un petit homme pour ainé de la famille, mais lorsqu'il a croisé le regard d'Adelia, il a de suite été charmé. Et il a fait la promesse de protéger sa petite fille envers et contre tous. Et notamment envers les hommes qui oseraient s'approcher de trop près de sa petite princesse. Et c'est donc naturellement que le papa si fier de sa progéniture dès l'instant où elle a serré son doigt dans sa petite main minuscule, choisit le prénom d'AURORA en second. Aurora comme la princesse des contes de fées, comme ce phénomène rare et si beau qui se produit dans les pays du nord. Miles a toujours su que sa petite fille serait parfaite, même avant de réellement la connaitre. Et il n'en démord toujours pas aujourd'hui. Pour lui, Adelia est sa princesse et sa plus belle possession dans ce monde. ∞  Âge : La jeune blonde a soufflé sa trentième bougie, elle a passé le cap de LA TRENTAINE avec une certaine appréhension. Et si elle répète que l'âge ne compte pas, que cela ne la dérange pas la réalité est tout autre. Elle panique à l'idée de vieillir, elle panique à l'idée d'ajouter encore une année. Pour elle avoir trente ans, c'est une vie qui a défilé bien trop vite, c'est des projets plein la tête et le sentiment que le temps lui manquera encore et toujours pour les mener à bien. Mais c'est aussi une succession de rires, de sourires, quelques peines aussi, des cris de rage, de l’amour, beaucoup d’amour, et des amis qui sont plus qu'important pour elle. Mais trente ans, c’est aussi et surtout un paquet de joies encore à venir pour elle. Et même si elle déprime un peu à cause de ce chiffre, elle ne veut pas se laisser abattre et elle veut les vivre pleinement. ∞ Date et lieu de naissance : Adelia a vue le jour le 02 JUILLET à SAVANNAH, Georgie. Elle était pourtant attendue que pour le 20 juillet, mais la demoiselle a été pressée de découvrir le monde et de rencontrer ses parents. Ce fut une belle surprise pour le couple Fairchild qui s'apprêtait à se rendre à Atlanta pour passer la fête nationale avec des amis. La voiture était prête et déjà en marche lorsque Ellen a dit à son mari que ce n'était pas la direction de la capitale de l'état qu'ils allaient devoir emprunter mais belle et bien celle de l'hôpital de la ville. ∞ origine(s) et nationalité : Elle est de nationalité AMERICAINE, et fière de l'être. Elle a été élevée dans les pures traditions de l'état de la Georgie et également dans les pures traditions démocrates. Ses parents lui ont inculqués les traditions, le savoir vivre de l'état mais aussi du pays. Adelia est très patriote, elle est fière de représenter les États Unis lorsqu'elle est en voyage, et elle défend haut et fort les préceptes et idées américaines. Mais elle a aussi des origines SUEDOISES qui coulent dans ses veines. Des origines dont elle est fière également, et pour être un peu plus proche de cet héritage, elle a appris très jeune à parler Suédois. Même si ce n'est pas forcément la langue la plus répandue, elle est fière de pouvoir tenir une petite conversation dans sa langue d'origine. Mais surtout, elle adore parler suédois avec sa grand mère lorsqu'elle l'a au téléphone.. ∞ Orientation sexuelle : La jeune blonde ne regarde que les hommes. Elle n'a jamais pensé à sortir avec une fille. Elle est très ouverte d'esprit et elle supporte la communauté LGBT. Mais ses yeux ne sont attiré que par les hommes, et en particulier les bruns, et un brun en particulier. Il est le seul sur lequel ses yeux se pose depuis quelques années. ∞ Métier/études : Lorsqu'elle était enfant, elle voulait être une princesse. Parce que les princesses, elles portent toujours de très jolies robes, elles vont dans des bals tout le temps et elles ont la chance d'épouser le prince charmant. Et pendant quelques années, elle répondait la même chose à toutes les personnes qui lui posaient la question. Elle était faite pour être une princesse selon elle. Et puis, en grandissant, elle a compris que ce n'était pas possible. Elle était née dans la mauvaise famille, et son rêve de petite fille se brisa. Mais un autre rêve  pris sa place. Elle voulait devenir présentatrice pour le journal télévisé de CNN. Et seulement CNN. Elle n'aime pas la FOX. Mais en grandissant, elle a compris que tout cela n'était que des rêves de petite fille ou d'adolescente. Elle a rapidement accepté le fait qu'elle n'aurait pas le choix pour sa carrière professionnelle. Elle était née en premier dans la famille, et avec cette place particulière vient de grandes responsabilités et pratiquement aucune liberté sur son avenir. Mais elle l'accepte sans broncher. Alors elle se démène pour intégrer une des université de l'Ivy League. Elle choisit Yale à New Haven au dépend d'Harvard. Peut être premier acte de rébellion contre son père qui lui a suivit ses études à Harvard. Elle en ressort quatre années plus tard avec un diplôme en management et marketing. Elle est même major de sa promotion et elle fait la fierté de sa famille, le bonheur de son père qui voit en elle la future présidente de l'entreprise familiale. Adélia est la digne héritière d'une grande chaine d'hôtel de luxe dans le pays et dans le monde. Aujourd'hui elle est  VICE PRÉSIDENTE DE XXX INC. Elle aime son travail, et elle est fière de faire partie du succès de sa famille, mais parfois elle se surprend à rêver d'une vie bien différente. Elle est aussi la manager de l'hôtel de famille dans le centre historique de Savannah. ∞  situation financière : TRÈS AISÉE, elle n'a pas à se plaindre. Elle peut même dire qu'elle est riche, et elle ne s'en cache pas. Elle aime le luxe et elle aime tous les privilèges et avantages dont elle peut profiter avec son statut de fille de bonne famille. Elle peut parfois même se montrer un peu hautaine, elle a été élevée dans le luxe mais ses parents n'ont pas oublié de lui inculqués les bonnes manières et certaines morales. Qu'elle oublie peut être un peu parfois. Et son mariage avec le sénateur Blake Hollister lui offre aussi une certaine aisance au niveau financier. ∞ situation amoureuse : MARIÉE ET FOLLEMENT AMOUREUSE. Elle aime son mari comme au premier jour. Elle l'aime sans doute même encore un peu plus chaque jours. Pourtant, au départ leur histoire n'était pas faite pour marcher. Tellement de choses qui peut les séparer, deux mondes opposés. Ils sont si différents et similaires en même temps. Ils ont un caractère bien trempé l'un et l'autre, ce qui fait que les disputes sont fréquentes. Mais les réconciliations aussi sont fréquentes et Adelia aime ces dernières, a croire que parfois, elle fait exprès de provoquer une dispute. Ils se prennent la tête sur des détails. Mais ils s'aiment et personne ne peut dire le contraire. Personne ne peut se dresser entre eux. C'est eux deux contre le monde entier. Si Adelia ne doute pas de son amour pour Blake, si elle ne doute pas une seule seconde qu'il est l'homme de sa vie, qu'il est son prince charmant à elle, ce n'est pas le cas de sa famille. Ce qui crée bien souvent des tensions avec les parents de la jeune femme. Blake est républicain, la famille d'Adélia est démocrate depuis des générations et ils méprisent le  partit adverse. Miles Fairchild trouve que Blake a une mauvaise influence sur sa fille, il n'aime pas Blake et ne l'appréciera sans doute jamais. Mais peut importe, Adelia le défend bec et ongle face à son père. Adelia aime Blake rien de changera cela, elle se fiche bien de savoir à quel partit politique il appartient. Il lui appartient à elle avant tout. Le reste c'est dérisoire. La jeune femme s'est même marié en catimini à Las Vegas, sans avertir personne. Si elle l'avait dit à ses parents, son père aurait été capable de s'y opposer. Jusqu'à ce mariage, il a toujours cru qu'il pourrait les séparer. Seulement, Adelia et Blake ne peuvent pas vivre l'un sans l'autre. C'est impossible. La jeune femme est accroc à Blake, il est sa drogue à elle, et elle ne veut surtout pas arrêter. Elle a besoin de lui pour respirer c'est aussi simple que cela. Mais récemment, une dispute entre le couple est allée plus loin. Des bleues sur le corps de la jeune femme a suffit pour que son père décide d'employer les grands moyens, peu importe s'il ne connait pas la vérité. Il a donc pris les devant en engageant un avocat pour obtenir une ordonnance restrictive à l'encontre de Blake. Aujourd'hui, le couple est forcé de vivre séparé, de garder ses distances. Ce qui est invivable pour la jeune femme. Qui ne comprend pas pourquoi son père à fait une telle chose, elle ne comprend pas pourquoi Blake la repousse. Elle veut s'expliquer, elle veut revenir dans les bras de Blake. Et elle est en aucun cas une femme battue, faible et sous l'emprise de son mari. Adelia est bien décidé à tout faire pour effacer tout ça, et même si elle doit faire un choix entre sa famille et Blake. Son choix est déjà fait, et ce depuis six années aujourd'hui. Dans n'importe quelle situation qui se présente à elle, elle choisira encore et encore Blake Hollister. ∞ Situation familiale : Adelia est l'ainée de la famille Fairchild. Elle a toute les responsabilités qui vont avec mais s'en accommode parfaitement, elle tente même d'en tirer profit au maximum. Ses parents sont toujours mariés et amoureux comme au premier jour. Mais elle ne comprend pas comment sa mère peut se faire aussi discrète face à son mari. Mais à chaque fois qu'elle tente d'aborder la chose, Ellen change de sujet aussi tôt. Pour elle c'est inconcevable de ne pas donner son avis quand elle en a envie. Adelia a un petit frère qui est plus important que quiconque sur cette terre pour elle. Elle serait prête à aller au bout du monde pour lui. Elle l'a toujours protégé, toujours défendu que ce soit au domicile familial ou bien à l'école. Elle ne laissera rien ni personne s'en prendre à son petit frère Jonas. Et depuis trois ans, elle a une seconde famille officiellement. Si dans sa propre famille, elle est considérée comme la princesse, dans celle de son mari elle serait plutôt considérée comme une voleuse, comme la vilaine sorcière. Sa belle mère ne l'aime pas, et elle ne sait pas quoi faire pour changer cela. Pourtant, elle se montre toujours parfaite et sous son meilleur jour. Elle a cependant réussie à charmer le papa de Blake. En ce qui concerne sa belle sœur Jordan, les débuts ont été difficile et aujourd'hui les tensions se sont apaisées. Mais avec les évènements de ces derniers temps, Jordan semble de nouveau détester et se méfier comme jamais d'Adélia.∞ caractère : Il faut savoir qu'Adelia est compliquée, mais ce n'est une surprise pour personne. Adelia est une fille et par définition, une fille c'est compliquée et bien plus encore en ce qui concerne l'aînée des Fairchild. Elle n'est pas toujours facile à vivre, ni à suivre mais elle n'en reste pas moins attachante. Il faut juste apprendre à la connaître et apprendre comment elle fonctionne. Adelia c'est la fille qui ne tient pas en place. Elle a beaucoup d'énergie à revendre. Elle a besoin de bouger, ou il faut que ça bouge autour d'elle. Elle est incapable de supporter le silence, l'ennui, l'inactivité, ou encore elle ne supporte pas d'être rester enfermée - sauf quand il s'agit de rester au lit en compagnie de Blake - Elle est  ambitieuse, elle n'accepte que très difficilement les réponses négatives, ce qui parfois peut la rendre un tantinet agaçante et aussi parfois un peu hautaine. Elle ne supporte pas l'échec et elle peut se montrer très dure envers elle même. Elle ne laisse rien passer lorsque cela la concerne, ce qui fait d'elle une personne très déterminée. Elle en devient presque obsessionnelle parfois, que ce soit professionnellement ou dans sa vie privée. Lorsqu'elle veut quelque chose, elle fait tout pour l'obtenir. Elle met tous les moyens de son côté et parfois elle n'hésite pas à rabaisser les personnes qui se trouve sur son chemin. Elle est très compétitrice, et elle déteste perdre. C'est une très mauvaise perdante, et elle est alors de mauvaise foi.  Elle est sans doute trop têtue et obstinée, elle ne lâche jamais le morceau quand elle veut obtenir quelque chose ou quand elle tient à avoir le dernier mot. Il est très difficile de gagner à ce jeu là avec elle par ailleurs. Adélia sait se montrer posée et calme, elle impressionne par sa capacité à canaliser ses énergies même en état de crise ou lors des grandes périodes de stress, notamment dans son travail. Lorsque cela concerne sa vie privée, c'est totalement l'inverse. Elle a tendance à paniquer bien plus rapidement et à s'emporter également. Elle a ce côté impulsif qui ressort dans sa vie privée et qui lui a attiré bien souvent des ennuis. Rancunière, on ne la trahi pas deux fois,  un seul faux pas suffit pour qu’elle vous écarte de sa vie à plus ou moins long terme. Elle sait pardonner, mais il faut travailler dur pour se racheter auprès d’elle. Elle accorde difficilement sa confiance, et c'est sans doute pour cela qu'elle peut être très stricte envers les autres lorsqu'ils trahissent cette dernière. Elle est disciplinée et méthodique, elle a une façon bien à elle de faire les choses, et ça se remarque autant dans sa routine quotidienne que dans la façon dont elle travaille. Il faut que tout soit impeccable et fait quand elle le demande. Toujours les mêmes rituels, elle ne se séparerait jamais de ses petites habitudes. Si elle aime être parfois être imprévisible, et spontanée dans sa vie privée, dans sa vie professionnelle, elle n'aime pas. Elle aime tout organiser. Mais paradoxalement, elle est assez bordélique dans sa vie privée.  Elle ne range jamais ou presque ses affaires. Elle les laisse trainer là où elle se trouve, ce qui a tendance à énerver Blake à chaque fois. Mais elle doit être honnête, elle laisse bien souvent ses affaires en désordre juste pour embêter son mari, qui même après 6 ans de vie de couple se laisse toujours avoir par son petit manège. Ouverte d’esprit, peu de chose la dérange et rares sont les choses qui la choquent. Elle aime parler avec son entourage, elle aime découvrir et expérimenter de nouvelles choses. Elle ne juge pas, elle apprend à connaître avant. On lui a toujours appris à ne pas juger un livre à sa couverture, alors elle s'y emploie avec les personnes autour d'elle aussi. Et par conséquent elle ne supporte pas être jugé sur son physique, c'est réellement une chose qui la met hors d'elle. Sensible et émotive, il lui arrive parfois de succomber à la tension qui s’accumule sur ses épaules. Étant l’ainée elle subit une pression constante de la part de son père dans le domaine professionnel, et elle subit également des pressions dans sa vie amoureuse. Ses parents n'ont jamais réellement appréciés Blake, et elle en souffre beaucoup même si elle ne le laisse pas paraître. Elle craque, dans l’ombre, dans ces rares moments de solitude où elle se retrouve livrée à elle-même. Elle ne veut surtout pas se montrer faible devant les autres, la seule personne qui la déjà vu pleurer -en dehors de ses parents- c'est Blake. Il est le seul avec qui elle s'autorise à se montrer vulnérable, il la connait mieux que personne et il sait toujours comment la faire se sentir mieux. Orgueilleuse et indépendante, elle sait que la seule et unique personne sur qui elle peut véritable compter, c’est elle-même. Même dans ces plus périlleux moments, il est exceptionnel qu’elle recherche l’aide d’autrui. Seuls les membres de sa famille – et encore – font exception à la règle. Si elle est indépendante en règle générale, elle est totalement dépendante de Blake. Ce qui parfois peut faire peur et inquiéter son entourage. Elle ne sait pas vivre sans lui, c'est impossible. Adelia c'est une jeune femme très jalouse et possessive surtout lorsqu'il s'agit de son mari. Elle ne supporte pas que les autres femmes le regarde, ou ne le touche.  Elle peut même devenir mesquine et méchante envers ses femmes qui osent s'approcher de lui. Pourtant, lorsqu'on la voit, elle parait sûre d'elle en toute circonstance, mais ce n'est seulement qu'une apparence.   ∞ Groupe écrire ici.

♡ Sometimes some things never change ever

 ∞ Depuis combien de temps vivez-vous à Savannah ? écrire votre réponse par ici. ∞ Quel est selon vous, votre plus beau souvenir ? écrire votre réponse par ici.  ∞ Quel est votre fête favorite et pour quel raison ? écrire votre réponse par ici.  ∞ Que pensez-vous des traditions de Savannah ? Y participez vous ? écrire votre réponse par ici.  ∞ Si vous possédiez une boîte à souvenir, que pourrions-nous y trouver ? écrire votre réponse par ici.
I can feel the heat rising ♡

(✻) Adelia n'aime pas rester à rien faire. Elle n'est pas hyperactive mais elle aime s'occuper, elle déteste s'ennuyer. Elle a ce besoin de bouger, d'explorer, de créer. Le seul moment où elle reste bien volontairement à rien faire c'est lorsqu'elle reste la journée sous la couette avec Blake. (✻) Après avoir obtenue son diplôme en management et marketing, la jeune blonde est partie faire le tour du monde pendant près d'une année. Avant de devoir entrer dans les rangs et de prendre sa place dans l'entreprise familiale, elle a voulu voir du pays. Elle a voulu avoir un semblant de liberté et d'insouciance. Même si cette demande auprès de son père lui a valu des mois de négociations, elle est parvenue à obtenir la réponse qu'elle souhaitait. Cette année de voyage lui a fait énormément de bien, elle a découvert des endroits qu'elle n'aurait jamais soupçonnés d'exister, elle a grandit un peu plus. La seule condition de ce voyage était qu'elle séjourne dans des hôtels et qu'elle ne dorme pas n'importe ou. Son tour du monde tout en simplicité l'a quand même amenée à séjourner dans des hôtels de luxes parfois.  (✻) La jeune blonde a un égo assez surdimensionné lorsqu'il s'agit du savoir. Elle déteste être traitée d'ignorante, ou de jeune femme naïve à cause du milieu dans lequel elle a grandit ou bien à cause de sa couleur de cheveux. Elle supporte encore moins qu'on la prenne pour une poule mouillée, une petite fille fragile et innocente. Elle a cette tendance à vouloir toujours avoir raison, elle prouve toujours par A+B qu'elle a raison. Elle a aussi tendance a démarrer au quart de tour lorsqu'on la défie sur quelque chose. (✻) Adélia n'a eu que trois petits amis dans sa vie. Son premier petit copain a été aussi son premier baiser elle avait 14 ans et elle a avait été forcée d'aller dans un summer camp. Le second, elle a été avec lui pendant ses années lycée, elle l'aimait, il était son vrai premier amour mais ils n'étaient pas fait pour vivre une histoire d'amour éternelle. Et le troisième c'est Blake. L'amour de sa vie, le seul et l'unique. Elle n'est pas adepte des one night stand, elle n'aime pas ça. Et elle ne couche jamais le premier soir. Enfin ça lui ait arrivé une fois, et aujourd'hui, elle est mariée avec cet homme. Malgré les apparences, elle n'est pas une croqueuse d'homme. (✻) Pour ses 21 ans sa grand mère lui a offert un collier de perles en verre nacrés. Ce bijoux est son bien le plus précieux. Et lorsqu'elle a cassé le bracelet et que les perles se sont retrouvés sur le sol de sa chambre, elle en a pleuré toutes les larmes de son corps. Aujourd'hui cette parure est la plus belle qu'elle puisse avoir dans ses bijoux, et elle les porte encore très souvent. Elle en est fière, et y fait attention comme la prunelle de ses yeux. (✻) Elle vit dans le luxe, lorsqu'on la croise on le sait instantanément et pourtant elle n'en est pas pour autant hautaine car pour elle c'est une banalité, elle ne méprise pas ceux ayant moins d'argent mais elle avoue que parfois, elle oublie que tous n'ont pas ses moyens.  Née avec une cuillère en argent dans la bouche, la jeune Fairchild ne se verrait plus vivre sans tout le confort et les nombreux avantages que lui offrent sa position. Adelia peut paraître matérialiste et on l'a perçoit bien souvent comme un peu trop égocentrique mais peu importe, cela ne la touche pas. (✻) Il lui est impossible de sortir sans une paire de talons à ses pieds. Elle préfère souffrir que de se passer de ses escarpins, ce qui fait parfois bien rire ses amis. Elle possède trois paires de chaussures plates mais seulement parce que ce sont des converses et que ce sont des éditions limitées, crée par ses designers favoris. (✻) On pourrait croire par son physique avantageux que la demoiselle est une grande sportive qui pratique jogging, fitness et autres pilate à longueur de journée pour garder la ligne et pourtant il n'en est rien. Pour elle, le sport n'est nul autre qu'un moyen de torture inventé par elle ne sait qui dans le but de faire souffrir autrui. Elle ne doit sa silhouette qu'à la chance d'avoir un très bon métabolisme qui brûle rapidement les graisses qu'il absorbe.  Mais sa meilleure amie l'a initié au yoga il y a quelques mois, et elle doit avouer qu'elle aime beaucoup. C'est relaxant pour elle. Mais c'est le sport qu'elle pratique. (✻) Adelia a rencontré Blake il y a six ans maintenant, et elle a été charmée au premier regard. Elle a su au premier regard que c'était lui qu'elle voulait et personne d'autre. Et ce même si sa famille a rapidement désapprouver leur relation. Elle aime Blake et rien ne pourra changer cela. (✻) Elle aime les fêtes. Que ce soit les anniversaires, Thanksgiving, noël... peut importe elle aime célébrer ses fêtes en famille ou entre amis. Elle a toujours aimé se réunir avec sa famille et ses amis pour fêter ses jours si particuliers. Sa fête favorite c'est le 4 juillet. Elle est assez patriotique dans l'âme Adelia.  (✻) Elle aime l'art, sous toutes ses formes, si elle aime écouter de la musique, aussi bien moderne que classique, il n'est pas rare de la croiser dans un musée à inspecter des peintures qui bien qu'elles les aient déjà vu cent fois, continue de la surprendre par leur beauté. Elle n'est pas une experte mais elle aime passer des heures dans ces endroits là, elle a l'impression de voyager à chaque œuvres qui se présentent devant elle. (✻) Dès qu'elle a une idée en tête, il est plus que difficile de l'en détourner, certains appellerait ça faire un caprice mais pour la jeune femme ce n'est ni plus ni moins que de la détermination. Mais ce comportement peut parfois agacer son entourage. Mais c'est comme ça et elle n'est pas prête à changer. (✻) Elle sait que c'est ridicule mais elle a peur des chats, ce n'est pas une peur phobique comme elle peut en avoir quand elle croise des insectes ou des araignées  mais dès qu'elle croise l'une de ses boules de poils elle n'est absolument pas à l'aise. En ce qui concerne les araignées, elle hurle jusqu'à ce que Blake vienne la mettre dehors, parce que oui attention, il est hors de question de tuer un être vivant. Même si c'est une araignée terrifiante. (✻) Adelia n'est pas à l'aise non plus avec les enfants. C'est un peu comme avec les chats en fait, c'est petit et ça ne fait pas grand chose. Elle aime bien les enfants mais de loin et chez les autres. Elle ne sait pas comment les prendre dans ses bras, elle ne sait pas comment leur parler non plus. Et elle ne veut surtout pas en avoir, Blake non plus ce qui au moins ne créera aucune tension dans le couple concernant ce sujet. Elle n'a pas la fibre maternelle, ce qui désole sa mère. (✻) Elle aime les bougies, elle aime cette ambiance si relaxante que les bougies lui procurent. Elle doit en avoir au minimum une cinquantaine chez elle, ce que Blake ne comprend pas réellement. Si une bougie n'est pas allumée, elle ne se sent pas totalement chez elle. Et si Blake râle à chaque fois qu'elle allume une bougie, il râle beaucoup moins lorsqu'elle allume celle de la salle de bain qui se trouve tout autour de la baignoire. Cela rend la pièce et le moment beaucoup plus romantique selon elle. (✻) Elle n'a jamais apprécié le vin rouge. Elle préfère le blanc ou le rosé. Mais depuis quelques temps, elle commence a apprécié un bon verre de vin rouge. Les efforts de Blake pour l’initier au goût subtil du vin rouge ont finalement payé. Elle ne reconnaitra pas un nom lorsqu'elle le boit, mais aujourd'hui elle en apprécie les arômes. (✻) Adelia est jalouse, très jalouse. Et elle est aussi possessive, peut être un peu trop. Elle ne supporte pas que l'on touche ses affaires, elle ne supporte pas que l'on toucher ce qui est à elle. Et si elle est possessive avec ses affaires, elle l'est encore plus avec Blake. Elle ne supporte pas qu'une autre femme pose les yeux sur lui, elle peut devenir mesquine, et méchante si elle surprend une femme être trop proche de son mari. Elle sait que c'est mal sain mais elle ne peut pas s'en empêcher.  (✻) La jeune blonde aime le cinéma, elle aime regarder des films que ce soit le cinéma d'auteur, les films classiques, en noir et blanc, les nominations aux grandes récompenses, oscar, festival de cannes .... Elle s'intéresse a tout l'univers cinématographique, regarde les belles performances, aime voir un acteur au plus haut de son jeu. Par contre elle ne pourra jamais regarder un film avec Leonardo Dicaprio ou Ben Affleck, elle ne supporte pas ses acteurs peu importe s'ils jouent bien ou non. (✻) Elle a  parfois ce coté méprisant, ce regard capable de vous glacer le sang, de vous faire sentir en un instant comme la personne la plus misérable qui soit. Elle prend parfois les gens de haut, un peu trop. Non pas parce qu'elle se sent supérieure -ou peut être que oui, un peu- mais parce que ça fait parti d'elle, de cette femme indépendante et forte, qui ne se laissera jamais marcher sur les pieds. Il émane d'elle une certaine puissance incontestable. Surement la plus belle chose qu'elle ait hérité de son père. (✻) Elle porte de temps en temps des lunettes de vue, mais le plus souvent lorsqu'elle se retrouve seul chez elle. Elle préfère largement les lentilles.  (✻) Elle adore les jours de pluie, contrairement à la majeure partie des gens. Quand il pleut, pour elle, c'est un bon jour. Et elle a horreur de l'été, elle préfère le froid glacial de l'hiver et la blancheur de la neige. (✻) Elle a honte de l'avouer mais elle est fan de ces émissions de téléréalités avec ces imbéciles qui hurlent pour un rien, qui se crêpent sans arrêt de chignon et qui pleurent pour un ongle cassé. Elle s'amuse beaucoup à se moquer d'eux. (✻) Jonas, son petit frère est la personne en qui elle a le plus confiance au monde. Il est la personne pour laquelle, elle pourrait tout laisser en plan pour lui venir en aide. Elle aime son petit frère, même si elle ne lui dit pas souvent. Depuis sa venu au monde, elle a toujours pris sa défense auprès des autres mais aussi auprès de ses parents. Adelia a toujours tout fait pour attirer l'attention de ses parents pour la détourner de Jonas. Non pas par jalousie, mais par instinct de protection. Jonas n'est pas réellement dans les rangs de la famille, il préfère vivre sa vie et Mr Fairchild ne le comprend pas toujours. Elle a toujours couvert Jonas et c'est pourquoi depuis quelques temps, elle est blessée et en colère contre lui. Elle lui en veut énormément de se ranger du côté des parents au sujet de Blake, elle lui en veut de ne pas la croire. Mais malgré cela, elle répondrait présente si il lui demandé de l'aider a enterrer un corps et même à cinq heure du matin. (✻) Elle se dit indépendante, mais elle est totalement dépendante de Blake. Et ce depuis le début même si elle ne veut pas l'avouer. Il est la seule personne dont elle a besoin dans sa vie, la seule personne qui peut la rendre heureuse malgré leurs disputent fréquentes. Et le fait d'être séparée de lui depuis quelques jours est totalement invivable pour la jeune blonde. (✻) Elle ne s'est jamais réellement intéressée à la politique, mais elle a été un soutient parfait pour la campagne de Blake pour devenir sénateur. Et si elle n'est pas portée politique, elle ne rate jamais un débat où Blake participe. Elle s'est démenée  plus que de raison pour l'aider, et elle s'est investit dans sa campagne. Ce que son père à totalement pris pour une haute trahison. Adelia Fairchild qui soutient un républicain? ce n'est pas possible pour le père de famille. (✻) Son mariage à Las Vegas est un de ses plus beau souvenir. Et même si cela lui attiré les foudres de ses proches, peu importe. Elle ne reviendrait en arrière pour rien au monde. Elle n'avait besoin de personne sauf de Blake. Et elle est très fière de porter le nom Hollister aujourd'hui. (✻) Lorsqu'elle a commencé à fréquenter Blake, elle avait la fâcheuse habitude de laisser trainer ses affaires chez lui. Un soutient gorge dans la salle de bain, une petite culotte dans la douche, une jupe dans le salon... simplement pour prévenir les autres femmes que Blake lui appartenait. Ils n'avaient définis aucune règles, ils n'étaient pas en couple exclusif mais elle laissé des petits souvenirs à Blake. Histoire qu'il ne l'oublie pas. (✻) Depuis maintenant quatre ans, elle est vice présidente de la chaine d'hôtels de luxe de la famille Fairchild. Ce n'est pas le job de ses rêves, mais elle a sur très tôt qu'elle n'aurait pas d'autre choix. Elle aime son travail et s'y dévoue corps et âmes, mais si Blake le lui demande, elle pourrait tout plaquer du jour au lendemain sans grande difficultés. (✻) Elle adore voyager, elle aime partir à l'autre bout du monde. Et elle a une chance inouïe de pouvoir le faire très souvent. Que ce soit pour des vacances ou bien dans le cadre de son travail. Mais ce qu'elle aimerait par dessous tout refaire est son tour du monde, mais cette fois avec son sac à dos, son appareil photo et Blake. Les trois indispensables pour elle au jours d'aujourd'hui. (✻) Son petit plaisir coupable est de rendre jaloux Blake avec son assistant. Elle sait que c'est petit, mais elle aime voir le côté jaloux de son mari ressortir. Son assistant aime un peu mais peu importe personne ne lui demande son avis. Selon elle, rendre jaloux Blake est seulement pour lui rendre la monnaie de sa pièce car lui aussi joue avec les nerfs de la jeune blonde bien trop souvent.
∞ Pseudo/prénom : caroline/lady berry  ∞ Âge : euh....Alzheimer me guette je crois ∞ Comment avez-vous  découvert nomduforum ? une folle idée nous est passé par la tête, on a essayé genre trente secondes de résister mais bon nous voilà au final....  ∞ S'agit-il d'un inventé ou scénario ? : inventé, tout droit sortit de mon petit cerveau ∞ Possédez-vous d'autres comptes ? je ne parlerai qu'en présence de mon avocat. ∞ Un dernier mot  ? mes petits chats let's fo for that crazy adventure  ananas  ananas  ananas  and Blake/Adelia forever  hrt  hrt  hrt  hrt
©️ nom du forum 2016


_________________

    You and I, we're one too many worlds apart It really shouldn't work but it does, and side by side, we're different but somehow the same, it really shouldn't work but it does when it comes to us
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adelia Hollister
tradition is a guide and not a jailer
• Here since : 30/06/2016
• Whispers : 227
• ID Card : Lady Berry/Caroline
• Faceclaims : Blake Lively
• Disclaimers © : © milkovich (avatar) ⊹ fyeahlively + halsteadwarren (gif) ⊹ (quote) ⊹
MessageSujet: Re: And after all, you're my wonderwall ♡ (Adelia)   Mar 15 Nov - 21:13


what you don't know, you don't miss
I no longer believed in the idea of soul mates, or love at first sight. But I was beginning to believe that a very few times in your life, if you were lucky, you might meet someone who was exactly right for you. Not because he was perfect, or because you were, but because your combined flaws were arranged in a way that allowed two separate beings to hinge together.
Le regard de la jeune Fairchild se balade dans la pièce où elle se trouve. Elle n’est pas réellement concentrer sur ce qu’elle doit faire, c’est bien trop répétitif et inintéressant. Adelia soupire et continue à mettre les prospectus dans les enveloppes blanches devant elle. Depuis deux heures maintenant, elle ne fait que cela. Du travail à la chaîne, elle a l'impression de perdre son temps et elle ne sait plus vraiment pourquoi elle a accepté d'aider son père et la campagne politique du sénateur démocrate Kyle Crowley. Enfin accepter n’est pas réellement le terme adéquat, le père de la jeune blonde l’a forcé plus précisément. Adelia n'aime pas la politique, elle ne s'y intéresse pas vraiment mise à part lorsqu'il faut voter pour élire le président de son pays. Elle n'est pas passionnée par ce mode là, et pourtant elle a grandit dans ce milieu là. Peut être que c'est aussi la raison de ce délaissement politique. Elle connait sans doute un peu trop ce monde la pour l’apprécier réellement. A paraître complètement superficielle, elle préfère s'intéresser à la dernière création de mode de Marc Jacobs ou encore de Valentino, plutôt qu'à la campagne de tel ou tel sénateur. Mais comme à son habitude, elle n'a pas su dire non à son père. Et elle se devait de respecter ce qu'elle lui avait promis avant de partir pour l'université d'Harvard. Une fois son diplôme en poche, Adelia avait pu alors prendre une année, ou presque,  sabbatique pour simplement profiter de sa vie, pour voyager. Mais à son retour, elle devait s'investir auprès de l'entreprise familiale. Un deal qui avait paru plus que raisonnable aux yeux de la jeune femme. Elle qui rêvait d'aventures et de liberté avant de mettre un pied dans sa vie active, qu'elle savait déjà toute tracée. Elle avait besoin de folie, d'imprévus dans sa vie avant de se lancer corps et âmes dans le business familial. Avant que sa vie ne soit définitivement régie par le travail et par son père. Avant d'attraper un nouveau papier, elle passe une main sur son front et une main dans ses longs cheveux blonds. Elle regarde à sa droite, puis à sa gauche et la même scène s'offre à son regard. Elle continue alors la tâche qu'elle doit accomplir mais ne peut s'empêcher de lever les yeux au ciel en lisant le slogan de campagne de Kyle Crowley. Et en regardant de plus près son portrait, elle se surprend à l'examiner sous toutes les coutures. Et rapidement, elle lui trouve beaucoup de défauts et s'amuse des remarques qui lui traversent l'esprit. Totalement perdue dans ses pensées mesquines, mais tellement distrayantes, elle sursaute à l'entente de la voix derrière elle « Lya tu seras mignonne d'aller nous chercher des cafés. » la jeune blonde lève les yeux du prospectus de campagne et regarde Matt avec un regard qui traduit son étonnement et son énervement suite à cette remarque. Elle est partagée entre l'envie de lui répondre ou de lui mettre son poing dans la figure. Et la deuxième solution s‘impose à elle comme une évidence. Elle le regarde totalement confuse face à sa remarque, elle arque les sourcils tout en demandant « Pardon? » elle n'est pas sûre d'avoir bien entendu, peut être qu'il ne lui a pas dit le mot "mignonne" et il ne lui a pas donné l'ordre d'aller faire une course. Il ne peut pas avoir fait ça, les oreilles d’Adelia lui jouent probablement des tours. C’est la seule solution. Parce qu’Adelia ne reçoit d’ordre de personne ici, et encore moins des ordres venant de Matt. Pourquoi Matt Crowley, le fils du sénateur en lice lui parlerait sur ce ton et lui donnerait des ordres? La seule explication pour la jeune femme était qu'elle avait mal compris les mots qui venaient de sortir de sa bouche. Ce même Matt qui a la petite école s'amusait à lui lever la jupe pour voir la couleur de sa culotte du jour, le même Matt qui lui tirait les cheveux à chaque fois que ses parents venaient à la résidence des Fairchild pour un repas. Ce même Matt qui lorsqu'il a été en âge de draguer les filles voulait jouer au docteur avec Adelia, ce même Matt que Adelia Fairchild a toujours détesté et pourtant son père s'entête à vouloir les caser ensemble. Paul Fairchild s'entête à les voir mariés tous les deux. Ce qui horripile la jeune blonde, et elle ne mâche pas ses mots lorsqu’il s’agit de rejeter cette idée vraiment idiote. Adélia attend la réponse de Matt patiemment, ou du moins en apparence, parce qu'intérieurement elle a envie de lui dire ses quatre vérités ici et maintenant devant tout le monde. Il sourit et croise les bras sur son torse, elle n’a qu’une seule envie à ce moment précis, lui faire ravaler son sourire mesquin, mais elle prend sur elle. Elle reste calme  « Va .... nous ... chercher.... des.... cafés. Il faut que je te le dise plus lentement peut être? » tout en articulant bien chaque mot comme si Adelia était une complète attardée mentale. Prendre sur soit est la seule chose à faire, et cette solution lui demande d'énormes efforts. Elle affiche un sourire, un sourire complètement hypocrite, elle prend sa veste et son sac afin d'aller chercher les cafés comme demandé. Ne pas faire de vagues par respect pour son père, et par respect pour le sénateur Crowley, c'est ce qu'elle se répète sans cesse dans sa tête pour ne pas craquer. Pour ne pas remettre Matt à sa place. La vengeance est un plat qui se mange froid et Matt en fera l'expérience plus tard. Et s’il y a une chose à savoir sur la jeune Fairchild c’est qu’elle n’oublie rien, même un infime détail reste gravé dans son esprit. Elle sort du QG de campagne et soupire, mais qu'est ce qu'elle a fait pour mériter ça? Se faire maltraiter de la sorte par ce petit abrutit de première n'était pas dans le contrat. Elle se demande si alors cette année de liberté en valait réellement la peine au final. Adelia n'est pas le genre de femme à se laisser faire, elle ne se tait jamais en principe. Une qualité mais aussi un défaut qui lui a attiré parfois de nombreux ennuis que ce soit avec sa famille ou ses amis. Et encore plus à l’université. Mais elle avait aussi cette habitude de ne rien faire à l'encontre de ses parents. Depuis très longtemps maintenant, elle obéit telle une petite fille modèle. Elle fait ce qu'on lui demande et quand on lui dit. Et même si ce n'est pas la vie qu'elle rêve ou celle qu'elle imaginait lorsqu'elle était enfant, ce n'est pas grave. Elle ne se plaint pas. Elle a une famille, elle a un travail, elle a un bel avenir devant elle après tout. Le rêve de tous jeunes diplômés de ce pays. Alors elle prend sur elle, encore un peu plus que la fois précédente et elle obtempère sans broncher. Elle se vengera de Matt d'une autre manière, elle ne le fera pas avec les mots, mais un plan commence déjà à germer dans son esprit.  Sur le trajet jusqu'au café, elle imagine déjà plusieurs façons de faire souffrir Matt, sans que son père le sache bien sûr. Arrivée devant le barrista, elle passe commande pour les  cinq cafés habituels de l’équipe mais se ravise sur la dernière commande, et demande au jeune brun de changer un petit peu la commande. Elle paye et ressort avec un grand sourire. Lorsqu'elle revient dans les locaux de la campagne elle distribue les cafés et garde le meilleur pour la fin « Voilà Matt ton café.» elle pose le gobelet devant le jeune homme et lui adresse un grand sourire, et elle ne manque pas de dévoiler un peu de son décolleté juste sous ses yeux. Ce qui visiblement ne laisse pas indifférent Matt. Puis elle reprend sa place comme si de rien n'était, mais jette des coups d'œil à la dérobée  en direction de Matt. Lorsqu'elle le voit porter le gobelet à ses lèvres, elle ne peut s'empêcher de sourire à l'avance et elle pince ses lèvres pour éviter de se mettre à rire. Sans grande surprise le jeune brun recrache son café sur son ordinateur et toute le monde dans la salle se mit à rire, le jeune homme lance un regard noir à Adelia  assise juste en face de lui, et elle lui offre ce petit sourire en coin si énervant.  Ce petit sourire mesquin dont elle a le secret et qui agace plus d’une personne. Elle lui adresse un clin d'œil et se replonge dans son travail. Quelques heures plus tard, tout le monde commence à partir et lorsque Adelia pousse enfin la porte de sortit une main la retient  « Très puéril cet incident avec le café Fairchild.» elle le regarde et se dégage rapidement de son emprise, elle frotte la manche de sa veste, comme si en lui attrapant le poignet Matt l'avait froissé. Elle est fière de ce qu'elle a fait quelques heures plus tôt que ça soit puéril ou non peu importe. Il doit savoir qu'aucune action ne reste impunie dans ce bas monde. Adelia peut être adorable mais elle répond toujours aux attaques qu'elle peut subir, hors de question de se laisser marcher sur les pieds. Être gentille et compréhensive oui, mais il ne fait pas non plus aller trop loin  « La prochaine fois tu sauras que je ne suis pas ton esclave et tu es un grand garçon tu peux aller chercher ton café tout seul. » elle lui tapote gentiment sur l'épaule toujours avec un sourire impeccable sur le visage pour donner le change aux personnes autour d'eux  « Tu vas me le.... » mais il s'arrête net et affiche un sourire lorsqu'il aperçoit son père en compagnie de la mère de Adelia venir vers eux « Oh vous êtes encore là c'est parfait, on se disait que ce serait une très bonne idée d'aller à la réception pour l'ouverture de la nouvelle bibliothèque ensemble...»  Adélia écarquille les yeux et immédiatement elle pense que c’est une idée stupide. D’une part parce que cela veut dire qu’elle va devoir être coincé avec Matt encore quelques heures mais aussi parce que cela signifie qu’elle va passer une soirée horrible. C'était comme si sa mère voulait la punir pour avoir mal agit aujourd'hui. Fichue karma pense-t-elle rapidement. Adelia a toujours eu en horreur ce genre de réception mondaine auxquelles elle se devait d'assister pour montrer que la famille Fairchild est parfaite et toujours prête à soutenir n'importe quelle cause. A ce moment là, la jeune blonde s'imagine sauter d'un pont ou se jeter sous les roues d'un bus. Idées dramatiques certes mais tellement adaptées à la situation actuelle selon elle. Elle n'a aucune envie de passer une soirée avec lui, et visiblement lui non plus au vue de sa réaction un brin moins maitrisé qu’Adelia. Et puis elle avait des plans avec ses amies pour une soirée en ville, et son concept d'une bonne soirée n'incluait pas Matt Crowley et encore moins une soirée à écouter parler politique. Une soirée comme celle-ci se rapprochait plus d'une soirée en enfer pour elle, et y passer ses journées était déjà bien suffisant selon elle. D'autant plus qu'elle ne comprenait pas pourquoi sa mère s'acharnait à penser qu'elle et Matt ferait un beau couple, et ce depuis des années. Ils se détestaient, ne supportaient pas d'être la même pièce plus de trente secondes. Alors les voir mariés avec des enfants était tout simplement irréaliste. Ce serait le début de la troisième guerre mondiale à coup sûr. Le jeune Crowley affiche son sourire le plus charmeur, qui a toujours fait effet sur madame Fairchild - allez savoir pourquoi  il n'y avait vraiment rien de charmant chez lui  pourtant -  il est imbu de sa personne, monsieur se croit supérieur à tout le monde, il est réellement ennuyant à mourir et il n'était pas du tout le type de l'ainée de la famille « Oh avec plaisir Johanna. Je me réjouie à l'avance de passer du temps avec Lya. » mais quel focus celui là, il a visiblement un avenir très prometteur en politique. Il possède déjà une grande qualité pour réussir dans ce milieu. Si elle ne dit rien, elle ne manque pas de retenir qu'il n'a aucun droit d'utiliser ce surnom, et elle ne veut surtout pas l'entendre dans sa bouche pour n'importe quelle raison. Elle soupire, elle montre son agacement palpable à sa mère mais cette dernière ne perd pas son sourire. Et elle ne semble pas encline à laisser sa fille s'échapper ce soir. Matt se rapproche d'Adelia et passe son bras autour de ses épaules une fois que Johanna s’éloigne pour rejoindre son mari  « Aller ma belle admet le notre alchimie est évidente. »  elle manque de s'étouffer à ses paroles, et si elle s'apprête à lui donner un coup de coude dans les côtes , elle stoppe net son action lorsqu'elle croise le regard de son père lui intimant d'être polie et de se tenir en public. Elle fait un petit mouvement de tête à son adresse pour lui signaler qu'elle a bien compris l'avertissement   «Mon poing dans ton nez  est une évidence aussi. Si tu ne retire pas ton bras dans les cinq secondes à venir tu vas le regretter Crowley.»  son sourire en coin veut tout dire, le ton menaçant employé également  « Oh aller chérie ta mère nous a déjà mariés, il va bien falloir qu'on s'entende à la longue. Je vais devenir le genre parfait pour eux. » elle sourit à sa mère qui la regarde et murmure entre ses dents en évitant de penser à cette image d’horreur qu’il lui impose  « Je souffre d'accès de violence, c'est une chose que tu devrais savoir. » et juste pour illustrer ses propos, elle lui plante son talon aiguille dans le pied tout en affichant toujours un grand sourire comme si de rien n'était. Le jeune homme se mord les joues pour éviter de crier de douleur, mais grâce à ce petit coup de talon il retire son bras. Elle sourit victorieuse et se dirige vers la sortie du QG de campagne de Mr Crowley. Elle n'a qu'une seule envie s'échapper et rien qu'un instant lorsqu'elle aperçoit une notification sur l'écran de son téléphone qui provient de son frère, elle l'envie de ne pas avoir à supporter toute cette mascarade politique. Elle l’envie de pouvoir mener la vie qu’il veut. Elle en serait presque jalouse ce soir. Pourtant, elle ne peut pas en vouloir à Jonah, et elle est en réalité plus qu’heureuse que le jeune homme fasse ce qui lui plait. Elle est prête à encaisser n’importe quoi venant de son père pour que son petit frère soit tranquille. Au moins lorsque son père lui donne des ordres, il laisse Jonah tranquille. (….) Adelia finit sa coupe de champagne d’une traite après une énième question sur la possibilité qu’elle se lance dans la politique comme son paternel, elle n’en peut plus. Elle répond toujours la même chose. Toujours la même rengaine, avec ce sourire complètement faux sur son visage. La jeune blonde s’excuse poliment auprès des amis de son père pour se diriger à pas rapidement vers les toilettes. Au moins ici, elle sera tranquille quelques minutes. Elle peut enfin souffler. Elle peut enfin répondre au message de Jonah, ou encore de Lizzie qui la supplie pour la énième fois de s’enfuir et de la rejoindre au club afin de passer une folle soirée. En souvenir de l’université. Adelia passe une main dans ses cheveux puis elle attrape dans son sac à main son tube de rouge à lèvres Chanel pour se l'appliquer sur les lèvres. Elle ne prête alors pas attention aux deux femmes qui viennent de pousser la porte des toilettes, pour elles aussi, faire une retouche beauté  « Alors avec Hollister? » la concernée affiche un sourire entendu et adresse un clin d'œil à sa copine sur sa droite « J'ai pour objectif de rentrer en sa compagnie ce soir si tu vois ce que je veux dire.  » l'autre femme se met à rire et acquiesce pour montrer à son amie qu'elle voit très bien où elle veut en venir. D'ailleurs même Adélia qui n'est en aucun cas concernée par la conversation voit ce qu'elle veut dire.  Et cette attitude a pour don d'agacer la jeune blonde, elle roule des yeux et se hâte de sortir d'ici avant de devoir écouter les détails sordides des ébats de cette femme avec ce Hollister. Elle rejoint  et à contre cœur ses parents, ainsi que Matt mais son regard se pose sur cet homme près de l'estrade en grande conversation avec le sénateur actuel. Elle écoute d'une oreille distraite son père lui parler et fixe cet homme. Elle sait que c'est mal polie, elle sait qu'il ne faut pas regarder les gens ainsi, mais même si elle le voulait, elle ne pourrait pas détourner le regard « Lya tu m'écoutes? » la main de son père s'agite devant ses yeux, et elle revient tout à coup sur terre. Elle est gênée de s'être fait presque  prendre sur le fait. Elle regarde son père tout en s'excusant, réellement gênée de la situation. Et si elle a envie de demander à son père qui est cette homme, elle ne fait rien car cela pourrait être mal interpréter «  On va se rapprocher ça va commencer. »  elle soupire et suit son père un peu plus près de l'estrade tout en affichant un sourire léger sur son visage. Elle ne comprend pas pourquoi elle doit être devant la scène, elle peut très bien entendre leur non sens politique là où elle se trouve. C'est à dire au fond de la salle, près du bar et également près de la sortie de secours. Juste en cas d'une urgence bien sûr. Juste au cas où. Elle n'a bien entendu pas élaboré dans sa tête un plan d'évasion de cette bibliothèque, mais elle a repérer les portes de sorties dès son arrivée. Elle préfèrerait être n’ importe où plutôt que dans cette pièce. Elle s'adosse contre le mur avec son épaule droite, et discrètement elle sort son téléphone portable et commence la rédaction d'un message désespéré à sa meilleure amie. Qui elle, au contraire d'Adélia, s'amuse à une soirée avec des anciens élèves du lycée. Non pas que l'idée de louper cette réunion d'anciens élèves déprime totalement la jeune femme, mais au moins elle aurait pu avoir accès à plus d'alcool et elle aurait pu être mesquine avec deux trois connaissances. Elle tapote sur son clavier quand elle entend cette voix qui lui fait lever les yeux de son écran. Son regard se pose sur l'homme derrière le pupitre, et sans qu'elle ne s'en rende réellement compte, il captive son attention presque immédiatement. Cela est déconcertant tellement il parle avec aisance, déconcertant également pour Ade qui n'arrive plus à décrocher son regard de cet homme. Si au début, elle n'écoute pas réellement ce qu'il raconte, peu à peu elle se concentre sur son discours. Et pour la première fois, elle a l'impression de comprendre un discours politique. Pour la première fois, elle porte attention aux mots de ce politicien devant elle. Elle en oublie totalement la présence de son père à ses côtés qui ne manque pas de marmonner dans sa barbe à chaque nouvelle idée républicaine, elle oublie la présence agaçante de Matt Crowley à sa droite.  Un frisson parcourt chaque centimètre de son corps. Il est beau, il a une aisance folle et il semble avoir l’attention de tout le monde dans cette salle. Il est d'une élégance folle. Et sa prestance, son aisance sur scène est indéniable. Elle est comme hypnotisée par lui, cet étranger, qui semble parfait à ses yeux à cet instant. Elle veut gouter à ses lèvres, elle veut balader ses mains sur son corps.... Elle le veut lui et maintenant. Elle ne sait pas pourquoi ni comment, mais elle est sous le charme. Pourtant elle n'est pas du genre à avoir ce genre de pensée, ni même à craquer aussi facilement, mais elle est attiré par lui. Elle est perdu dans les yeux clairs de cet homme, son cœur bat si fort qu'il semble vouloir sortir de sa poitrine. Il y a une attraction certaine,  pour l'instant elle est à sens unique, car il est tellement concentré qu'il n'a probablement pas remarqué Adelia. Mais elle l'a remarqué, elle. Finalement, le fait d’être proche de la scène ne semble plus problématique pour Adelia, elle fait même taire Matt d’un geste autoritaire de la main. Elle n’a pas envie de l’entendre à lui. Une fois le discours terminé, elle n’arrive toujours pas à décrocher son regard du jeune brun. Elle le regarde parler aux autres personnes dans la pièce, elle le regarde flirter avec cette femme qu’elle a croisée un peu plus tôt dans la soirée. Et c’est là qu’elle comprend qu’il est le fameux Hollister dont elle parlait. Elle comprend alors qu’elle a étendu parler de lui et pas simplement en bien. Elle a entendu sa mère en parler la dernière fois aussi. Elle sait alors qu’il faut qu’elle l’évite comme la peste. Elle ne doit pas le fréquenter, elle ne doit pas lui parler il est l’ennemi public numéro de Crowley, de son père. Enfin de tous démocrates qui se respectent en quelques sortes. Pourtant, elle a une tout autre idée en tête. Et encore un peu plus car elle sait que ses parents n’approuveront jamais le jeune politicien «  Tu n’as aucune chance Fairchild. » elle détourne le regard vers Matt, elle hausse les sourcils ne comprenant pas réellement de quoi il parle. Ou peut être comprend mais elle préfère jouer les innocentes comme elle sait si bien le faire «   Hollister. Tu baves presque là ça en devient pathétique. Ton père ne te laissera jamais lui parler et tu le sais. Il n’est pas fait pour toi. » elle attrape une coupe de champagne sur le plateau d’un serveur qui passe près d’elle. Et lève légèrement son verre en direction de Matt « Je ne te demande pas ton avis à ce que je sache. Et ce qui est réellement pathétique ce soir c’est toi. Maintenant si tu veux bien m’excuser je dois aller parler politique.  » elle s’éloigne de lui et se rapproche en direction du jeune brun. Elle n’arrive pas à se souvenir de son prénom, elle essaie de le retrouver mais rien à faire. Et sans aucunes gênes, elle s’interpose entre le brun et cette femme tout en souriant et en lui félicitant pour son discours presque parfait. Bien qu’elle n’a pas réellement tout écouté. Peu importe. Elle entend la femme derrière elle pester, l’insulter mais elle s’en fiche «  Adelia. » c’est la seule chose qu’elle lui dit. Il se présente à son tour, Blake. Et à partir de ce moment là, la soirée devient bien plus intéressante pour Adelia



C'est dans cette partie que vous allez nous faire part de l'histoire de votre personnage en un minimum de 500 mots. Cette partie est totalement libre, vous pouvez l'écrire tel un journal intime ou nous faire part de juste quelque anecdote sur la vie de votre personnage, c'est totalement libre. Vous pouvez également rajouter des gifs, des citations, de la musique ... Vous avez carte blanche. De plus sachez que le flood peut être toléré sur votre fiche en restant toutefois modéré Vous pourrez également faire un tour sur la partie flood, cependant si vous oubliez votre fiche nous le rappellerons.


_________________

    You and I, we're one too many worlds apart It really shouldn't work but it does, and side by side, we're different but somehow the same, it really shouldn't work but it does when it comes to us


Dernière édition par Adelia Hollister le Sam 26 Nov - 15:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adelia Hollister
tradition is a guide and not a jailer
• Here since : 30/06/2016
• Whispers : 227
• ID Card : Lady Berry/Caroline
• Faceclaims : Blake Lively
• Disclaimers © : © milkovich (avatar) ⊹ fyeahlively + halsteadwarren (gif) ⊹ (quote) ⊹
MessageSujet: Re: And after all, you're my wonderwall ♡ (Adelia)   Mar 15 Nov - 21:13


tomorrow I will love you even more
And I adore the feeling that I get the minutes before you walk through the door of a day I have spent missing you more than usual. And the feeling of excitement and wanting to just fall into your arms. I never really knew what it was that made you miss someone more than usual at one particular moment in time, or have a specific craving for your lover at a instant.
C'est dans cette partie que vous allez nous faire part de l'histoire de votre personnage en un minimum de 500 mots. Cette partie est totalement libre, vous pouvez l'écrire tel un journal intime ou nous faire part de juste quelque anecdote sur la vie de votre personnage, c'est totalement libre. Vous pouvez également rajouter des gifs, des citations, de la musique ... Vous avez carte blanche. De plus sachez que le flood peut être toléré sur votre fiche en restant toutefois modéré Vous pourrez également faire un tour sur la partie flood, cependant si vous oubliez votre fiche nous le rappellerons.



C'est dans cette partie que vous allez nous faire part de l'histoire de votre personnage en un minimum de 500 mots. Cette partie est totalement libre, vous pouvez l'écrire tel un journal intime ou nous faire part de juste quelque anecdote sur la vie de votre personnage, c'est totalement libre. Vous pouvez également rajouter des gifs, des citations, de la musique ... Vous avez carte blanche. De plus sachez que le flood peut être toléré sur votre fiche en restant toutefois modéré Vous pourrez également faire un tour sur la partie flood, cependant si vous oubliez votre fiche nous le rappellerons.


_________________

    You and I, we're one too many worlds apart It really shouldn't work but it does, and side by side, we're different but somehow the same, it really shouldn't work but it does when it comes to us


Dernière édition par Adelia Hollister le Sam 26 Nov - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adelia Hollister
tradition is a guide and not a jailer
• Here since : 30/06/2016
• Whispers : 227
• ID Card : Lady Berry/Caroline
• Faceclaims : Blake Lively
• Disclaimers © : © milkovich (avatar) ⊹ fyeahlively + halsteadwarren (gif) ⊹ (quote) ⊹
MessageSujet: Re: And after all, you're my wonderwall ♡ (Adelia)   Mar 15 Nov - 21:13


You always had me. I always had you.
The bed’s getting cold and you’re not here. The future that we hold is so unclear but I’m not alive until you call and I’ll bet the odds against it all. Save your advice ‘cause I won’t hear. You might be right but I don’t care, there’s a million reasons why I should give you up but the heart wants what it wants.
C'est dans cette partie que vous allez nous faire part de l'histoire de votre personnage en un minimum de 500 mots. Cette partie est totalement libre, vous pouvez l'écrire tel un journal intime ou nous faire part de juste quelque anecdote sur la vie de votre personnage, c'est totalement libre. Vous pouvez également rajouter des gifs, des citations, de la musique ... Vous avez carte blanche. De plus sachez que le flood peut être toléré sur votre fiche en restant toutefois modéré Vous pourrez également faire un tour sur la partie flood, cependant si vous oubliez votre fiche nous le rappellerons.



C'est dans cette partie que vous allez nous faire part de l'histoire de votre personnage en un minimum de 500 mots. Cette partie est totalement libre, vous pouvez l'écrire tel un journal intime ou nous faire part de juste quelque anecdote sur la vie de votre personnage, c'est totalement libre. Vous pouvez également rajouter des gifs, des citations, de la musique ... Vous avez carte blanche. De plus sachez que le flood peut être toléré sur votre fiche en restant toutefois modéré Vous pourrez également faire un tour sur la partie flood, cependant si vous oubliez votre fiche nous le rappellerons.


_________________

    You and I, we're one too many worlds apart It really shouldn't work but it does, and side by side, we're different but somehow the same, it really shouldn't work but it does when it comes to us


Dernière édition par Adelia Hollister le Sam 26 Nov - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adelia Hollister
tradition is a guide and not a jailer
• Here since : 30/06/2016
• Whispers : 227
• ID Card : Lady Berry/Caroline
• Faceclaims : Blake Lively
• Disclaimers © : © milkovich (avatar) ⊹ fyeahlively + halsteadwarren (gif) ⊹ (quote) ⊹
MessageSujet: Re: And after all, you're my wonderwall ♡ (Adelia)   Mar 15 Nov - 21:13

+

_________________

    You and I, we're one too many worlds apart It really shouldn't work but it does, and side by side, we're different but somehow the same, it really shouldn't work but it does when it comes to us
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adelia Hollister
tradition is a guide and not a jailer
• Here since : 30/06/2016
• Whispers : 227
• ID Card : Lady Berry/Caroline
• Faceclaims : Blake Lively
• Disclaimers © : © milkovich (avatar) ⊹ fyeahlively + halsteadwarren (gif) ⊹ (quote) ⊹
MessageSujet: Re: And after all, you're my wonderwall ♡ (Adelia)   Mar 15 Nov - 21:13

+

_________________

    You and I, we're one too many worlds apart It really shouldn't work but it does, and side by side, we're different but somehow the same, it really shouldn't work but it does when it comes to us
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: And after all, you're my wonderwall ♡ (Adelia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
And after all, you're my wonderwall ♡ (Adelia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HERE WE GO AGAIN :: SEASON ONE :: when the skies are blue-
Sauter vers: